clips vidéo header-phone

Montage vidéo et réseaux sociaux

Adobe Premiere Pro

Pictogramme sous la forme d'un morceau de pellicule rouge sur fond blanc

Adobe Premiere Pro CC est un logiciel de montage vidéo. « Adobe Premiere » est capable d’importer un grand nombre de formats vidéo. Ceux-ci peuvent émaner de divers modèles de caméras ou même de tablettes et de mobiles. Ainsi, chaque plan pourra être découpé à l’image près et positionné sur un « Time Line ». Grâce aux effets de « Transition », il sera possible de lier ces divers plans. « Adobe Premiere » gère l’audio, le titrage et le filtrage comme l’incrustation sur fond vert.

Un pour tous, tous pour un

A ce propos, le montage vidéo pour le cinéma et la télévision utilise en autre « Adobe Première Pro CC ». « Adobe Premiere » prend en charge le full HD, le 4K, le 5K, le 8 K. Ce logiciel est un excellent compromis. En outre, sa facilité d’utilisation permettra la réalisation de vidéogrammes. Il sera facile d’alimenter des chaînes YouTube (promotion d’une entreprise, d’un projet culturel, etc.). Il faut savoir qu’« Adobe Premiere » est un logiciel qui fonctionne en autonomie. Nos connaissances des logiciels comme « Adobe Photoshop » (logiciel de retouche d’images), « Adobe Audition » (logiciel de traitement et de montage sonore), « Adobe After Effects » (logiciel d’effets spéciaux), « Adobe Animate » (logiciel d’animation) permettront de sublimer les réalisations. Par ailleurs et en tant qu’utilisateur de logiciel 3D, PTLB Communication pourra incorporer des animations dans les projets réalisés avec « Adobe Premiere ».

Montage vidéo logotype adobe audition
Montage vidéo logotype adobe after fx

Les logiciels qui font partie de la panoplie du montage vidéo : Animate, Audition, After-Fx et Photoshop

Le chutier

Le montage vidéo avec « Adobe Premiere » permet de fonctionner de la façon suivante. Il faut tout d’abord importer les vidéos dans le « chutier ». Par la suite, il faudra recouper chaque plan afin qu’il réponde au rythme du projet. Ainsi, en fonction de la qualité du plan, il suffira de modifier la « chromie ». En effet, de nombreux outils permettent des réglages de grande précision. La fenêtre « effets » permettra de mettre en place toutes sortes d’effets ou de transitions audio et vidéo. Ainsi, les effets modifieront les images en opacité grâce aux modes de fusion. À ce sujet, il existe plus d’une centaine de variantes d’effets et de transition impossibles à lister dans cette présentation.

Le montage vidéo

Le montage vidéo avec la fenêtre de « montage » permet de placer les différents plans les uns à côté des autres pour proposer un montage. D’ailleurs, chaque plan peut être déplacé dans la « Time Line » (ligne de gestion du temps) à tout moment. D’autant qu’en plaçant des plans les uns sur les autres, il sera possible d’obtenir des transitions ou des transparences. À l’instar du montage des plans, il est possible d’empiler des fichiers audio. Ceux-ci pourront réaliser une bande sonore composée de bruitages, de musique, voire de voix off. En autre « Adobe Premiere » permet de modifier le volume du son sans avoir recours à d’autres logiciels. Il est à noter qu’il est possible de créer des masques. Ceux-ci permettront de rendre visibles ou invisibles certaines parties de l’image.

Les effets spéciaux

Grâce à la superposition, il sera possible de présenter, par exemple, plusieurs fois un personnage dans le même plan. En effet, l’incrustation sur fond vert est réalisable à moindre coût. Le montage vidéo terminé, il suffira de l’exporter dans le format de destination. Autrement dit, le format d’exportation sera en correspondance avec le cinéma, la télévision, un site Internet, sur DVD ou Blu-ray, une chaîne YouTube ou des vidéos d’entreprises.

Adobe After Effects (FX)

En effet, pour parfaire nos réalisations, nous utilisons d’autres logiciels tels « Adobe After Effects ». Ce logiciel d’animation est un logiciel de « Compositing ». Le « Compositing » (en français, la « composition ») est un ensemble de méthodes numériques. Celles-ci consistant à mélanger plusieurs sources d’images pour en faire un plan unique. Le tout sera intégré dans le montage « Adobe After Effects ». Ce dernier permet l’importation de vidéo, d’image fixe, d’images vectorielles. Ainsi, d’autres formats seront faciles à importer comme les objets 3D et les fichiers audio sous différents formats.

Un empilement de strates

Ce logiciel fonctionne avec des couches que nous appellerons des calques. Ainsi, ces calques peuvent s’empiler. L’ordre des calques pourra modifier l’ordre d’apparition des éléments. La transparence des objets et des formes s’appellent des acteurs. Par ailleurs, le mode de fusion entre chaque calque permettra d’obtenir des résultats surprenants. En outre, l’ajout d’effets sublimera la présentation des objets. Il faut souligner que les projets peuvent devenir complexes. En effet, plusieurs compositions peuvent posséder toute une série d’acteurs avec de multiples effets. Grâce au « mini organisateur de composition » (organigramme), il sera facile de circuler dans le projet qui est parfois abyssal.

Des images clefs

À l’instar des logiciels comme « Adobe Animate », « Adobe Premiere » et des logiciels de 3D, il est possible de travailler avec des « images clefs ». En conséquence, le logiciel pourra ainsi produire des intermédiaires entre les images clefs. Ainsi, les effets, les scripts et les modes de fusion modifient à tout moment chaque acteur de la scène. En revanche chaque acteur peut également être animé. Cependant l’animation est liée entre la position de l’acteur et la position de la tête de lecture. Chaque image clef modifiera la position, l’échelle, la rotation, l’opacité, etc. Grâce aux courbes de « Béziers », propre au dessin vectoriel, celles-ci modifieront les trajectoires entre deux images clefs. De plus, l’éditeur de graphiques permettra la maîtrise des accélérations et des décélérations entre deux images clefs. D’une façon générale, l’ensemble des réglages appliquent à un acteur un « copié/appliqué » à un autre acteur.  L’utilisateur enregistre les réglages prédéfinis pour une autre utilisation.

Quand l’image de synthèse s’invite

D’autre part, « Adobe After Effects » gère le compositing 2D et le compositing 3D. Avec la 3D, il sera possible d’orienter dans le temps et dans l’espace des objets fabriqués ou importés dans « Adobe After Effects ». D’ailleurs la gestion des caméras, des lumières et des surfaces sera possible. Cette méthode permet de créer des animations en trois dimensions. Les vues de côté, de face, de dessus et en perspective permettront de gérer la taille et la position des acteurs qui évolueront dans l’animation.

Vidéogrammes réalisés pour l’entreprise Tartarin en 2008 au format 4/3

De nombreuse possibilité

La création de masques vectoriels permet de dessiner des formes. Celles-ci cacheront ou laisseront voir des parties d’images sur lesquelles il sera possible d’appliquer de nouveaux effets. Afin d’augmenter la production, l’utilisateur importe des « expressions » prédéfinies écrites en JavaScript. Les fichiers JavaScript correspondent à des mini plug-ins et permettent par exemple de créer des trajectoires complexes par le calcul mathématique.  Il existe des modules JavaScript déjà programmés. Les programmeurs créent leurs propres applications.

Ainsi, parmi les effets les plus attendus de ce type de logiciel, on citera le « Tracking ». Ce terme est employé pour faire référence aux différentes techniques permettant d’extraire les informations de mouvement depuis une séquence vidéo, et plus particulièrement les mouvements de caméra. Pour rendre plus concrète cette définition, on peut imaginer un plan fixe qui présenterait un camion blanc circulant de droite à gauche. Dans notre exemple, la réalisation d’un logotype trouvera sa place sur le camion. Grâce au « Tracking » le logotype apparaît sur le camion et suit le mouvement de celui-ci de façon extrêmement réaliste.

Adobe Audition

« Adobe Audition » permet de travailler sur deux tableaux. Le premier mode concerne l’échantillon sonore. Ainsi, l’utilisateur travaillera de différente manière selon ces besoins.  Le deuxième mode concerne le mixage multipiste réalisé à partir de plusieurs échantillons sonores. Le passage entre le mode « forme d’onde » et le mode « multipiste » est instantané. Ainsi, il sera facile de parfaire le projet audio.

L’ajustement de la forme d’onde

La partie « forme d’onde » permet de retoucher l’échantillon sonore en le visualisant de différentes façons comme la vue spectrale. En effet, la vue spectrale permet de retoucher un échantillon sonore. Cette opération se réalise en sélectionnant des zones à la manière d’un logiciel de dessin. Grâce aux outils les modifications seront faciles à réaliser. En conséquence, il sera donc facile d’intervenir sur des fréquences spécifiques devenues visibles grâce à cette fenêtre. Il est, par exemple, possible de supprimer le bruit du tic-tac d’une pendule sans altérer le discours d’un personnage.

La vue « forme d’onde » est la vision traditionnelle d’un échantillon sonore. De surcroît, cette vue permet de supprimer ou de multiplier des éléments prélevés dans la dimension temporelle. Grâce à cette vue, il est facile de supprimer des respirations exagérées ou des bruits de fond. C’est ainsi qu’il sera possible d’augmenter ou de diminuer la vitesse d’un échantillon tout en gardant sa fréquence. Cela dit, n’oublions pas qu’il devient possible d’effectuer des opérations sur une portion d’1/1000 de seconde. Grâce aux outils sélection et au « copier / coller », il sera possible de dupliquer ou de modifier l’ordre des événements sonores.

Montage vidéo avec Adobe Audition - copie-écran - montage - détail d'une onde
Montage vidéo avec Adobe Audition - copie-écran - Forme d'onde globale
Montage vidéo avec Adobe Audition - copie-écran - montage multipiste

Lightwave

PTLB communication réalise de l’animation 3D. L’image de synthèse 3D animée permet de créer des mondes particuliers. À ce titre, il devient facile de mettre en scène l’image de marque de l’entreprise. Cette mise en scène se présente sous la forme d’actions informationnelles, pédagogiques ou commerciales. En conclusion, les animations se génèrent en haute résolution. Ainsi, ceux-ci pourront être présentés sur différents supports tels que la TV HD (1920 x 1080 pixels). D’autres formats sont envisageables en fonction de vos besoins.

Cahier des charges

Grâce à l’ensemble de ces logiciels, PTLB communication peut vous proposer la réalisation d’un film ou d’une mise en image animée et sonore. Ainsi, ces techniques organisent la promotion et la notoriété de votre entreprise. En effet, ces clips vidéo réalisés sont diffusables sur toutes sortes de plates-formes : votre site Internet et vos réseaux sociaux. En conséquence, ces clips vidéo peuvent être didactiques, pédagogiques, informationnels ou promotionnels afin de répondre à un cahier des charges précis.

Partager cette page sur vos réseaux favoris

Contactez-nous sans engagement !